Spray lance une réédition des légendes de la scène rave de Los Angeles Dimension 23

Spray est un nouveau label de la moitié du duo de deep house irlandais Brame & Hamo, qui a sorti des morceaux de deep house de qualité sur Dirt Crew, Heist, Splendor & Squalour et Feel My Bicep au cours des dernières années.

Et vous ne devinerez jamais quelle est leur première signature : les ancêtres de la musique électronique américaine Julie Ida et Rich Sihilling, alias Dimension 23. Ils ont été parmi les pionniers de la scène rave de Los Angeles qui a atteint une masse critique puis a explosé, lançant des débris à travers le continent et de gros morceaux qui tombent toujours hors de l’orbite.

Les deux morceaux de Dimension 23 ici sont sortis à l’origine en 1997 et sont devenus assez obscurs depuis lors. « 12 000 Ravers” est sorti sur Harthouse de Sven Vath et n’était probablement même pas le morceau le plus bien reçu de cet EP. Mais cela ne dit certainement rien sur la qualité de la musique ou même sur le goût du public : 1997 était quand Harthouse a implosé et a été repris par des créanciers ou quelqu’un comme ça après la faillite du label. La tourmente a eu un impact sur un certain nombre d’actes sur le label d’une manière que vous pouvez très bien imaginer. Les multiples projets de Phil Western et Dan Handrabur, dont le brillant Off and Gone, se sont séparés après cela et les deux ne collaboreraient plus. Beaucoup de bons films ont été largués lorsque le directeur du studio qui les a signés s’est promené et beaucoup de bons disques sont passés inaperçus et, dans certains cas, ont à peine été distribués lorsque l’un des plus grands labels électroniques indépendants des années 90 est devenu kaput.

C’est la piste latérale A, bien qu’elle porte le record. « IMOKRUOK » initialement déposé sur le label Fuzzy Logik de Dimension 23; la sortie et le remix d’Or:la étaient apparemment prêts pour une sortie en 2000 alors que Brame & Hamo (ou l’un d’entre eux) étaient entendu en tête d’un set avec. Cela aurait été exactement 23 ans après que Dimension 23 l’ait abandonnée mais, hélas, les pandémies ont ruiné la symétrie parfaite.

Avec son électronique perverse, ses squelches incendiés et son esthétique de boîte de squawk, « IMOKRUOK » est le supérieur des deux morceaux et avec des ajustements mineurs ne serait pas déplacé sur l’un des douze labels techno solides aujourd’hui. Ou : les ajustements de la sont nettement plus que mineurs et, à mon avis, pas pour le mieux. Il y a peu de morceaux dans le sac de quiconque qui sonnent aussi remarquablement distinctifs que l’original ; cette électricité, cette étincelle qui émet encore quelques volts 24 ans plus tard est perdue dans un remix qui semble flou et inutile.

Dimension 23 : 23 ans plus tard (Spray / Octobre 2021 / Vinyle 12″ / Numérique)
1. Dimension 23 : IMOKRUOK (06:31)
2. Dimension 23 : IMOKRUOK (Ou:la Remix) (06:19)
3. Dimension 23 : 12.000 Ravers (06:02)

Déclaration de divulgation : Ce disque a été soumis en tant que promotion par Clare Dickins PR.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *