La MDMA peut traiter le SSPT – Seulement de la techno

Une nouvelle étude a révélé que les patients atteints de trouble de stress post-traumatique pouvaient voir un soulagement des symptômes en quelques semaines s’ils étaient traités avec de la MDMA, comme le rapporte Mixmag.

L’organisation Mind Medicine, basée à New York, a mené un essai pour tester la probabilité que l’ecstasy soit utilisée à des fins médicales, en donnant aux patients la drogue du parti avant les séances de conseil et de thérapie.

90 participants ont pris part à l’essai, dont la moitié ont reçu le médicament tandis que l’autre moitié a reçu un placebo, aucun des deux groupes ne sachant lequel ils avaient pris. L’étude a révélé que les deux tiers des patients qui prenaient de la MDMA ne se qualifiaient plus pour un diagnostic de SSPT deux mois après l’essai.

32% des personnes ayant reçu le placebo sont entrées en rémission après l’essai, ont constaté les chercheurs. Alors que seulement deux études médicales ont été achevées, les deux ont donné des résultats positifs en faveur de l’utilisation médicale de la MDMA à l’avenir.

Un troisième essai est actuellement en cours et pourrait être approuvé d’ici 2023 si le feu vert est donné.

Jennifer Mitchell, neurologue de l’Université de Californie qui a dirigé l’essai, a déclaré: «Les personnes avec les diagnostics les plus difficiles à traiter, souvent considérés comme insolubles, répondent aussi bien à ce nouveau traitement que les autres participants à l’étude. En fait, les participants diagnostiqués avec le sous-type dissociatif du SSPT ont connu une plus grande réduction des symptômes que ceux sans le sous-type dissociatif. » Lire l’histoire complète ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut