Être hiéroglyphique : « Black Hands Sound 63 »

Vous ne pouvez pas vous tromper avec l’une des quatre pistes de Neroli À l’intérieur de la partie 2 EP d’artistes divers, voire une grande partie de ce que Neroli sort. Mais la piste de la face A de Hieroglyphic Being « Black Hands Sound 63 » frappe juste au bon endroit. Des années avant que quiconque ne fasse de « lo fi » un mème et que les DJ ne commencent à jouer dans des festivals sur cette base, Hieroglyphic Being sculptait avec de la distorsion, apprivoisant les commentaires dans les mélodies et construisant un mur de sons avec d’anciennes électroniques analogiques qui se fondaient les unes dans les autres. La différence entre ses trucs et ces trucs est, eh bien, que ces trucs sont ennuyeux, comme dans DJ Boring, et cela vous apportera de la vie quand vous en aurez le plus besoin.

« Black Hands Sound 63 » est du jazz machine, cela pourrait être couvert de manière crédible par un quintette avec des cuivres et des vents et un gros piétinement d’éléphant de la colonne montante de la batterie. Un objet de beauté et fonctionnel.

Être hiéroglyphique : « Black Hands Sound 63″ (extrait de Inside Part 2, sélectionné par Volcov) (Neroli / Septembre 2021 / Vinyle 12 »)
A1. Domu – « Point d’entrée » (3:48)
A2. Être hiéroglyphique – « Black Hands Sound 63 » (6:19)
B1. Patrick Gibin & Kaidi Tatham – « Ne lis pas » (5:46)
B2. EDB – « You Bring Me Joy » (feat Marsha & Alberto Lincetto) (6:03)

Déclaration de divulgation : cet enregistrement n’a pas été soumis en tant que promotion.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *